Accueil

Charte Ethique


Proposition d’à venir du BEC

Les suites de confinement ont été un ébrouement pour tout le monde. La poursuite, insoupçonnée, du 2ème tour de l’élection nous a précipités dans nos postures. Pour certains d’ouverture, pour d’autres de renforcement de ses bases. Deux manières de réagir différentes avec les conclusions que nous pouvons escompter aujourd’hui. L’alliance BE semble soit un crime soit une opportunité, et selon chacun existe la difficulté de se retrouver dans ce mouvement initial. Une dynamique qui a porté tant d’espoirs et qui est arrivée à rassembler des acteurs, aussi inattendus qu’improbables, autour de la table.

La question aujourd’hui est : doit-on accepter ce « feu BEC » ? Les colistiers qui se sont engagés dans BE représentent-ils ce qu’est le BEC ? Pour ma part je dirais oui et non. Même si Julien a eu une place prononcée, ainsi que Carole (notre binôme tête de liste) à mon sens ils ont permis d’impulser un mouvement. Le fait que certains se soient engagés dans cette expérience qu’est BE n’enlève rien à cette dynamique. Il est peut-être temps de ne pas tout mélanger. Dans BEC il y a cette revendication, cette posture d’opposition qui nous anime tous à plus ou moins grande échelle. Cette militance n’est pas ce qui doit être mis en premier sur la table avec BE qui a, par peur d’instabilité entre autre, déjà écarté certaines personnes (dont je fais partie). Cependant est-ce le signe que nous devons oublier toute militance ? Personnellement c’est impossible, médiatiquement c’est suspect et auprès de ceux pour qui nous nous engageons ça valide le manque de suite dans les idées et les belles paroles électorales.

Le BEC en tant que liste électorale est mort, vive le BEC ! Vive le BEC mouvement citoyen, vive le BEC émancipé repris en main par la foule. Vive le BEC où pourront se retrouver ceux qui s’en sont écartés par choix, ou par dégoût, et qui pourront encore travailler autour de l’Ecologie et la Citoyenneté à Bagnères-de-Bigorre. Vive le BEC militant qui pourra garder un œil sur les futurs élus et dans le meilleur des cas avoir des relais dans les sphères de pouvoir. Faut-il créer une association 1901 ? Faut-il graver dans le légal notre envie/besoin de travailler ensemble ? Tout se discute, il faut en parler. Ceux lancés dans ce deuxième tour, en négociant avec l’autre liste afin de faire passer le maximum de ce que nous voulions apporter en mairie, n’ont à mon avis pas l’énergie pour redonner de la dynamique dans le BEC. Pas qu’ils disparaissent dans les cabinets secrets mais qu’ils n’ont tout simplement pas la possibilité de courir dans des directions multiples. On avait parlé de conseil des sages, BEC peut prendre cette fonction si nous arrivons à nous coordonner et à nous remettre à travailler ensemble. Ce « travailler ensemble » parasité par les combats politiciens qui doivent vous lasser autant que moi. L’idée initiale était de sortir de ces batailles de têtes de gondole au nom d’une plus grande implication citoyenne, je pense que c’est toujours le cas. C’est un moyen que BEC ne soit pas un parti « comme les autres » qui n’a pas d’autre fond qu’une échéance électorale pour places des pièces maîtresses.

Renverser le jeu d’échec est peut-être un moyen de gagner la partie.

Timour GOSSET


Bagnères. Parce que nous aimons cette ville, ses particularités, son histoire, son environnement, ses habitants, sa culture, que nous y résidons, y travaillons, y avons des enfants et la certitude que des idées neuves peuvent et doivent y éclore.

Ecologie. Parce ce que seuls les tartuffes peuvent feindre d’ignorer les désordres planétaires qui se profilent à l’horizon et que nous entrevoyons déjà dans nos vallées.

Citoyenne. Parce qu’une vision élargie, des alternatives maîtrisées, une pratique plus horizontale de la démocratie et un réel souci de justice sociale nous semblent salutaires.


N’hésitez pas aussi à aller voir : Le Blog du Docteur BEC


Nous nous sommes engagé.e.s auprès de :

Maires en résilience
France Handicap
Anticor
Parlons Vélo ! (voir le doc)
Artpiculture
Frugalité heureuse & créative

Cliquez pour voir les documents signés

Un autre engagement fort :

Nous souhaitons décliner les 32 mesures du Pacte pour la Transition sur le territoire de Bagnères et de la Haute-Bigorre. Ces mesures ont été rédigées par 60 organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert.e.s.

Pacte pour la transition

(Voir les 60 organisations)

 Soutiens aux groupes de citoyen.ne.s engagés sur notre territoire :

– Non au salon du 4×4 à Bagnères-de-Bigorre
– Non à l’antenne relais (lien vers la pétition).
– Non au projet de funérarium au parc Latécoère (lien vers la pétition).
– Soutien aux Collectifs de luttes contre les Violences Familiales 65.
– Soutien et réponse à la lettre ouverte de Victoria Klotz (artistes en lutte)
– Soutien aux Gilets Jaunes de Haute-Bigorre et du 65.
– Soutien aux grévistes, enseignants, cheminots, personnels hospitaliers, et à tout ceux qui luttent collectivement pour un monde meilleur.