Candidats

BEC au 2 ème Tour (Bagnères Ensemble) :

N°03 Julien ROBBÉ

34 ans
Ingénieur

Lire la description

Je m’appelle Julien Robbé et j’ai 34 ans. Je suis actif dans de nombreuses associations bagnéraises, et je milite également au sein de plusieurs mouvements écologistes locaux ou nationaux. Durant plusieurs années, j’ai exercé le métier d’ingénieur systèmes d’information au sein de grandes entreprises. Mais le manque de sens de mon activité, et la prise de conscience que le fonctionnement actuel de nos sociétés est responsable des problèmes environnementaux et des crises sociales qui en découlent, m’ont décidé à mettre mes compétences au profit d’activités qui tentent de répondre à ces enjeux. J’ai également une formation de maçon du bâti ancien effectuée à Tarbes en 2018. Je pense profondément qu’il faut inclure dans notre quotidien et nos métiers les logiques écologiques et une ambition sociale si l’on veut que la société change profondément. D’autant que des solutions existent et qu’elles sont expérimentées chaque jour au sein d’autres communes ambitieuses. C’est donc face à cette absence d’ambition (et de compréhension des enjeux ? ) d’une famille politique en place depuis tant d’années, que j’ai décidé avec l’équipe BEC de me présenter à l’élection municipale et communautaire afin de placer la transition écologique au coeur de notre projet de territoire pour la Haute-Bigorre.


N°06 Carole NICOLAS

47 ans
Professeur de français

Lire la description

Carole Nicolas, née à Tarbes, 47 ans, je suis mère d’un enfant, professeure de collège. Je milite depuis de nombreuses années pour que la culture soit au coeur de l’éducation à la citoyenneté. J’ai envie de participer à un changement de société qui remette le vivant au centre des intérêts et du bien-être commun. Je crois à l’énergie et à l’intelligence collective. Et en tant que citoyenne, je veux me réapproprier la gestion de mon quotidien et choisir l’environnement dans lequel je veux vivre. C’est pour ça que j’ai rejoint le BEC, parce que c’est ce qu’il propose, et dans les domaines qui me semblent fondamentaux, écologique, social et démocratique.


N°10 Marie DE VALENSART

38 ans
Gérante de gîtes

Lire la description

Je m’appelle Marie de Valensart, je suis née en Belgique et vis dans les Hautes-Pyrénées depuis 6 ans. Je suis arrivée dans les Baronnies, à Asque, pour y tenir un gîte spécialisé dans l’accueil des groupes venus s’y ressourcer lors de séjours de yoga, qi gong, médiation, chant etc. Mais mon caractère social a finalement eu raison de mon envie de vivre en pleine nature et c’est avec une énorme joie que je me suis enfin installée à Bagnères il y a quelques mois, « ma ville » depuis toute ces années. Je suis également devenue maman il y a 6 ans et c’est à partir de ce moment-là que le sentiment d’urgence et d’impuissance installé au fond de moi depuis longtemps a pris une ampleur telle que je ne pouvais plus le nier : il me fallait agir ! Et quoi de mieux que de commencer par son entourage, son milieu ? Bagnères nous offre un cadre de vie que beaucoup nous envient … Il est temps de la faire évoluer vers le nouveau monde, celui que nous voulons laisser derrière nous la tête haute !


N°15 Jean RONDET

62 ans
Ingénieur agronome

Lire la description

Comme ingénieur agronome, je suis coordinateur de projets européens portant sur l’adaptation des forêts au changement climatique. Selon lui, nos élus ne sont globalement pas conscients de l’urgence extrême qu’il y a aujourd’hui à mettre en place des solutions techniques pour sauver les forêts telles que nous les connaissons. Ces solutions existent mais ne sont pas diffusées par manque de détermination. En étant aux responsabilités, le BEC pourrait agir en faveur des forêts locales et faire de Bagnères une ville pilote en France pour ce sujet essentiel. 


N°16 Nathalie DESCHAMPS

39 ans
Agent thermal

Lire la description

Native de l’Oise, je vis à Bagnères de Bigorre depuis 2005 et réside dans le quartier de ClairVallon.
J’ai un enfant de dix ans et je suis heureuse de l’élever dans une ville qui, grâce à son environnement et ses habitants, est un contexte idéal pour fonder une famille.
Je suis agent thermal aux grands thermes de Bagnères de Bigorre et je me réjouis chaque jour du bien-être procuré aux curistes qui viennent nous rendre visite.
Face à l’urgence écologique, je souhaite que tous les projets ou investissements futurs répondent prioritairement à des critères de protection de l’environnement et du vivant. Il me semble également indispensable de redonner du sens à la définition du mot démocratie qui aujourd’hui ne reflète en rien notre société.

BEC me rejoint sur ces principes et c’est pour cela que je fais partie de cette liste.


N°17 Guillaume LE BOURDON

44 ans
Professeur de français

Lire la description

J’enseigne la littérature et la langue française dans le Service Public auquel je suis très attaché. Je mets beaucoup d’énergie à transmettre ses valeurs d’ouverture : développement de l’imaginaire et renforcement de l’esprit critique. J’ai retrouvé dans la  liste “Bagnères Ecologie Citoyenne” ces directions, parce qu’il est nécessaire de concevoir des voies nouvelles pour faire société de façon réellement solidaire, parce qu’il est urgent de construire des manières d’être au monde permettant à l’ensemble de la biodiversité de vivre bien. Les membres de la liste BEC ont ainsi un sens des réalités qui m’enthousiasme : l’illusion et le déni du monde appartiennent à toutes les autres formations politiques …


N°20 Helene GAUTIER

37 ans
Aide soignante

Lire la description

Je vis sur Bagnères de Bigorre depuis 7 ans avec ma fille. J’adore parcourir ces belles montagnes. Arrivée pour le travail en tant qu’aide soignante, métier que je pratique depuis 2009. J’ai eu le plaisir d’avoir des bouts d’histoire de vie d’époques que je n’ai pas connues. J’ai aussi œuvré dans le milieu forestier, agricole et montagnard en tant que bergère en montagne. Les valeurs que porte BEC m’ont interpellée je suis allée aux soirées café citoyen et j’ai été séduite par le bien que ça m’a fait de participer à une réflexion collective sur des projets qui ont pour but le bien vivre dans la ville que l’on habite. Et bien sûr comment protéger et re-découvrir cette nature qui nous entoure. Le BEC a à coeur d’aider chacun à reprendre sa place dans les décisions futures et porte les valeurs de bienveillance, d’humilité et de communication constructive. Quinze réunions citoyennes ont permis de faire sortir un programme où tout un chacun a participé. Un bel exemple à suivre pour la suite. 


N°22 Manon LUNEAU

34 ans
Éducatrice à l’environnement

Lire la description

Depuis petite, je rêve de réinventer une belle et majestueuse symbiose entre les êtres humains et la nature. Après sept ans d’exercice professionnel au service du développement culturel de 40 communes rurales, j’ai décidé de devenir éducatrice à l’environnement. J’ai créé ma micro-entreprise pour apprendre aux personnes en situation de stress et/ou de handicap à se détendre tout en s’amusant dans la nature. Je suis convaincue de l’importance des moments « nature » et du sentiment d’émerveillement pour faire face aux défis écologiques et sociaux que nous rencontrons. Je suis persuadée que le jour où nous déciderons de protéger la nature, nous nous protégerons nous-mêmes.

Aujourd’hui je rejoins BEC avec l’intention de contribuer à la construction d’un monde plus respectueux du vivant.


N°15 Rémi LESCLAUZE

41 ans
Jardinier

Lire la description

Je m’appelle Rémi Lesclause.
Je suis jardinier chez les particuliers et photographe. J’ai toujours été attentif à tous les enjeux écologique qui nous entourent sur le territoire.
Ces réunions de démocratie participative m’ont fait rejoindre le BEC car il me semble que c’est la seule vraie alternative pour faire évoluer notre ville.


>>> Liste BEC du 1er Tour <<<

N°01 Julien ROBBÉ

34 ans
Ingénieur

Lire la description

Je m’appelle Julien Robbé et j’ai 34 ans. Je suis actif dans de nombreuses associations bagnéraises, et je milite également au sein de plusieurs mouvements écologistes locaux ou nationaux. Durant plusieurs années, j’ai exercé le métier d’ingénieur systèmes d’information au sein de grandes entreprises. Mais le manque de sens de mon activité, et la prise de conscience que le fonctionnement actuel de nos sociétés est responsable des problèmes environnementaux et des crises sociales qui en découlent, m’ont décidé à mettre mes compétences au profit d’activités qui tentent de répondre à ces enjeux. J’ai également une formation de maçon du bâti ancien effectuée à Tarbes en 2018. Je pense profondément qu’il faut inclure dans notre quotidien et nos métiers les logiques écologiques et une ambition sociale si l’on veut que la société change profondément. D’autant que des solutions existent et qu’elles sont expérimentées chaque jour au sein d’autres communes ambitieuses. C’est donc face à cette absence d’ambition (et de compréhension des enjeux ? ) d’une famille politique en place depuis tant d’années, que j’ai décidé avec l’équipe BEC de me présenter à l’élection municipale et communautaire afin de placer la transition écologique au coeur de notre projet de territoire pour la Haute-Bigorre.


N°02 Carole NICOLAS

47 ans
Professeur de français

Lire la description

Carole Nicolas, née à Tarbes, 47 ans, je suis mère d’un enfant, professeure de collège. Je milite depuis de nombreuses années pour que la culture soit au coeur de l’éducation à la citoyenneté. J’ai envie de participer à un changement de société qui remette le vivant au centre des intérêts et du bien-être commun. Je crois à l’énergie et à l’intelligence collective. Et en tant que citoyenne, je veux me réapproprier la gestion de mon quotidien et choisir l’environnement dans lequel je veux vivre. C’est pour ça que j’ai rejoint le BEC, parce que c’est ce qu’il propose, et dans les domaines qui me semblent fondamentaux, écologique, social et démocratique.


N°03 Alexandre FERRAN

45 ans
Metteur en scène et fondateur d’un lieu de la transition

Lire la description

Je m’appelle Alexandre Ferran, je suis metteur en scène de théâtre, j’ai 45 ans et suis papa de quatre enfants. En 2016, avec ma compagne, nous avons fondé un lieu de vie à Bagnères-de-Bigorre dans le quartier Sarraméa qui vise à retrouver l’autonomie dans tous les domaines et pour ne citer que les plus vitaux, l’autonomie alimentaire, énergétique et en eau.
Ce sont les luttes actuelles en réponse à l’état de délabrement du monde, tant du point de vue écologique que social qui m’ont poussé à descendre de ma montagne et à rejoindre le BEC dont les objectifs politiques de démocratie partagée ont rencontré les miens.

Le BEC n’est pas un mouvement isolé, il s’inscrit dans un mouvement international propice à l’expression directe des citoyen.ne.s et de leurs préoccupations.


N°04 Nathalie DESCHAMPS

39 ans
Agent thermal

Lire la description

Native de l’Oise, je vis à Bagnères de Bigorre depuis 2005 et réside dans le quartier de ClairVallon.
J’ai un enfant de dix ans et je suis heureuse de l’élever dans une ville qui, grâce à son environnement et ses habitants, est un contexte idéal pour fonder une famille.
Je suis agent thermal aux grands thermes de Bagnères de Bigorre et je me réjouis chaque jour du bien-être procuré aux curistes qui viennent nous rendre visite.
Face à l’urgence écologique, je souhaite que tous les projets ou investissements futurs répondent prioritairement à des critères de protection de l’environnement et du vivant. Il me semble également indispensable de redonner du sens à la définition du mot démocratie qui aujourd’hui ne reflète en rien notre société.

BEC me rejoint sur ces principes et c’est pour cela que je fais partie de cette liste.


N°05 Frédéric PETIT

41 ans
Agent logistique

Lire la description

Je suis Frédéric Petit, agent des services logistiques. Je suis un citoyen qui a décidé le 17 novembre 2018 de se réveiller. Ne voyant plus aucun avenir dans ce système politique, j’étais désespéré. J’ai retrouvé de l’espoir en discutant avec énormément de personnes (rond-points, péages, manifestations, assemblées … ). La crise politique, démocratique, climatique et écologique nous amène droit dans le mur. C’est pour cela que j’ai décidé de réagir après tant d’années de léthargie. Nous avons trop laissé le pouvoir à des personnes qui ne pensent qu’à leurs intérêts et ceux de leurs amis lobbyistes. Pour cela la solution n’est pas individualiste, elle est commune et politique. C’est tous ensemble que nous pouvons changer les choses. Terminé le chacun pour soi, place à une politique participative et citoyenne. Oh certes ça ne sera peut être pas parfait mais au moins il y aura de l’espoir. L’espoir d’un monde plus juste, d’une justice sociale et fiscale pour les générations futures. Voilà un peu mon avis, j’entends déjà certains me dire : « mais tu rêves, Fred ! » Et je leur répondrai tout simplement « Oui et alors, je n’ai pas le droit ? »


N°06 Marie DE VALENSART

38 ans
Gérante de gîtes

Lire la description

Je m’appelle Marie de Valensart, je suis née en Belgique et vis dans les Hautes-Pyrénées depuis 6 ans. Je suis arrivée dans les Baronnies, à Asque, pour y tenir un gîte spécialisé dans l’accueil des groupes venus s’y ressourcer lors de séjours de yoga, qi gong, médiation, chant etc. Mais mon caractère social a finalement eu raison de mon envie de vivre en pleine nature et c’est avec une énorme joie que je me suis enfin installée à Bagnères il y a quelques mois, « ma ville » depuis toute ces années. Je suis également devenue maman il y a 6 ans et c’est à partir de ce moment-là que le sentiment d’urgence et d’impuissance installé au fond de moi depuis longtemps a pris une ampleur telle que je ne pouvais plus le nier : il me fallait agir ! Et quoi de mieux que de commencer par son entourage, son milieu ? Bagnères nous offre un cadre de vie que beaucoup nous envient … Il est temps de la faire évoluer vers le nouveau monde, celui que nous voulons laisser derrière nous la tête haute !


N°07 Jean DE BOYSSON

61 ans
Réalisateur

Lire la description

Je m’appelle Jean de Boysson, j’ai 61 ans. Je suis issu d’une vieille famille bagnéraise et le papa de deux enfants. Mon métier est réalisateur de films documentaires. Lorsque je suis revenu en 2005 vivre à Bagnères après plus de 20 ans à l’étranger, j’ai retrouvé la ville de mon enfance agréablement transformée : la belle endormie d’autrefois s’était entre temps enrichie de toute une diversité de gens venus d’un peu partout, attirés par cette ville à taille humaine au cœur d’une nature préservée. Pour moi, ces nouveaux Bagnérais représentent une valeur ajoutée pour notre territoire et l’occasion de renouer avec son âge d’or. Le mouvement initié par la liste Bagnères Écologie Citoyenne participe à ce processus de renaissance. C’est une chance à saisir, ne laissons pas le train passer !


N°08 Myriam BOUDJEMLINE

41 ans
Hôtesse de caisse

Lire la description

Texte


N°09 Guillaume LE BOURDON

44 ans
Professeur de français

Lire la description

J’enseigne la littérature et la langue française dans le Service Public auquel je suis très attaché. Je mets beaucoup d’énergie à transmettre ses valeurs d’ouverture : développement de l’imaginaire et renforcement de l’esprit critique. J’ai retrouvé dans la  liste “Bagnères Ecologie Citoyenne” ces directions, parce qu’il est nécessaire de concevoir des voies nouvelles pour faire société de façon réellement solidaire, parce qu’il est urgent de construire des manières d’être au monde permettant à l’ensemble de la biodiversité de vivre bien. Les membres de la liste BEC ont ainsi un sens des réalités qui m’enthousiasme : l’illusion et le déni du monde appartiennent à toutes les autres formations politiques …


N°10 Fanny SOULIER

66 ans
Professeur à la retraite

Lire la description

Je m’appelle Fanny SOULIER et je suis née à Bagnères, j’y ai effectué toute ma scolarité. Ma mère était proviseure du lycée technique Achard (Blanche Odin aujourd’hui), mon père travaillait à Tarbes. Il a fallu que je parte à Paris pour poursuivre mes études de professeure de Sciences Médico-Sociales. Revenir dans l’académie de Toulouse était impossible car c’est l’académie la plus demandée quand on est enseignante dans l’Education Nationale. Alors je suis restée en Région parisienne, j’y ai fait ma vie. Mon fils en revanche a fait le choix de revenir sur cette terre familiale, il vit à Bagnères depuis 6 ans et c’est aussi la raison pour laquelle j’ai tant de plaisir à m’investir pour l’avenir.

J’ai trouvé BEC, son enthousiasme, ses idées et son opiniâtreté. Que c’est réjouissant de faire de la politique autrement, dans le respect de la parole de l’autre, loin des égos ! Avec BEC, j’ai retrouvé le goût de m’intéresser à la vie de notre cité.


N°11 Timour GOSSET

40 ans
Thérapeute

Lire la description

Je m’appelle Timour GOSSET. Je suis thérapeute énergéticien, j’ai 40 ans et je suis père de trois enfants. D’origine toulousaine, où la « modernité » à quelque peu mastiqué ma nature, j’ai trouvé dans la vallée les conditions me permettant de fonder ma famille. C’est motivé que je m’inscris dans la liste BEC pour jongler avec les outils démocratiques afin d’œuvrer au nom de l’écologie et surtout de l’humain. Motivé pour pouvoir continuer à vivre avec les miens, mes voisins, mes relations et tous les autres. C’est dans une dynamique écologique que nous parviendrons à vivre ensemble avec nos convergences, nos différences et nos oppositions. Mon parcours dans le monde associatif, et mon métier, m’ont appris à écouter et réfléchir avec mes congénères. C’est de soin, d’oreilles bienveillantes et de coups de main amicaux que nous avons besoin. Par soin j’entends une véritable dynamique de santé sociale, où chacun ressent son implication, sa responsabilité de citoyen et son sens au sein de la municipalité. En m’inscrivant dans cette dynamique citoyenne, j’y vois un moyen de pouvoir porter ma pierre à l’édifice, de porter une goutte d’eau dans mon BEC comme le dit la légende amérindienne du colibri.


N°12 Manon LUNEAU

34 ans
Éducatrice à l’environnement

Lire la description

Depuis petite, je rêve de réinventer une belle et majestueuse symbiose entre les êtres humains et la nature. Après sept ans d’exercice professionnel au service du développement culturel de 40 communes rurales, j’ai décidé de devenir éducatrice à l’environnement. J’ai créé ma micro-entreprise pour apprendre aux personnes en situation de stress et/ou de handicap à se détendre tout en s’amusant dans la nature. Je suis convaincue de l’importance des moments « nature » et du sentiment d’émerveillement pour faire face aux défis écologiques et sociaux que nous rencontrons. Je suis persuadée que le jour où nous déciderons de protéger la nature, nous nous protégerons nous-mêmes.

Aujourd’hui je rejoins BEC avec l’intention de contribuer à la construction d’un monde plus respectueux du vivant.


N°13 Cédric MOTTE

46 ans
Auteur – photographe

Lire la description

– Domicilié à Bagnères-de-Bigorre depuis 2000. Auteur-Photographe depuis 2006.
– 10 ans de missions photographiques pour la ville, essentiellement sous les mandatures de M. Castells.
– Co-fondateur, avec ma compagne, des festivals « Les Temps D’Art » et « PHAART ».
– Membre du Collectif Le Faune.
J’adhère au BEC dès sa création, car il est, à mon sens, le projet le plus passionnant de cette campagne et le plus pertinent pour notre territoire …
Tout simplement !


N°14 Anais HOFFMANN

33 ans
Professeur des écoles

Lire la description

J’ai 34 ans, je suis enseignante en école primaire sur Tarbes dans l’éducation nationale. Après avoir enseigné 8 ans sur Nanterre, et beaucoup milité sur Paris, je suis revenue à Bagnères où j’ai grandi. L’appel de la montagne, à pied et à vélo était bien grand ! Passionnée par les danses et les chants traditionnels d’ici et d’ailleurs, la transmission est une de mes grandes occupations.
Mon engagement dans la liste est lié à mes préoccupations écologistes et à mon goût pour la démocratie participative.


N°15 Rémi LESCLAUZE

41 ans
Jardinier

Lire la description

Je m’appelle Rémi Lesclause.
Je suis jardinier chez les particuliers et photographe. J’ai toujours été attentif à tous les enjeux écologique qui nous entourent sur le territoire.
Ces réunions de démocratie participative m’ont fait rejoindre le BEC car il me semble que c’est la seule vraie alternative pour faire évoluer notre ville.


N°16 Françoise PARIS

68 ans
Gérante chambre d’hôtes

Lire la description

Texte


N°17 Erick VUILLIER

63 ans
Architecte en activité – Peintre – Sculpteur – Ecrivain

Lire la description

Je m’appelle Erick Vuillier. Je vis depuis 37 ans à Bagnères-de-Bigorre où j’ai eu deux fils. J’ai longtemps animé un atelier créatif pour enfants et adultes et suis président d’un club de boxe française et canne de combat. La création est au coeur de ma vie et me permet de dénoncer toutes les injustices, dégradations, laideurs commises au nom du profit, du cynisme et en définitive de la bêtise. Le BEC m’a semblé le mouvement providentiel pour faire entendre ce cri de révolte devant l’irrémédiable gâchis. J’y ai apporté mes feuilles et mes plumes. Souhaitez bon vent au BEC qui oeuvre pour nous tous.


N°18 Camille MORIN

34 ans
0stéopathe

Lire la description

Je suis arrivée à Bagnères-de-Bigorre en novembre 2018 avec mon compagnon. Après plus de 10 ans d’expériences à l’étranger et dans les DOM-TOM, j’ai décidé de revenir en France, mes racines. Je vois Bagnères avec beaucoup de dynamisme malgré la tranche d’âge de +70ans qui prédomine, j’ai l’espoir que de « grandes choses », de beaux projets peuvent émerger ici. En groupe je suis convaincue de pouvoir réaliser des projets qui permettront aux habitants de Bagnères de vivre plus confortablement face à la situation climatique qui crée de l’anxiété chez beaucoup de gens. Ce à quoi j’aspire est de mettre en place et soutenir les projets éthiques en lien avec l’environnement et la bienveillance mutuelle. J’ai le désir d’aider les gens qui ne seraient pas forcément spontanément actifs dans des projets militants pacifistes, des associations à but direct ou indirect écologique … De leur donner les moyens de s’impliquer. Ceci permettrait, je pense, de sortir aussi un grand nombre de personnes de l’isolement mais aussi de se sentir tout simplement plus heureux par le fait d’être utile aux autres et à la planète.


N°19 Aurélien DEMENOIS

31 ans
AESH (Accompagnant d’Enfants en Situation de Handicap )

Lire la description

Je m’appelle Aurélien Demenois, j’ai 31 ans et je suis Accompagnant d’Élèves en Situation de Handicap. J’ai rejoint Bagnères Écologie Citoyenne car je ne me sentais pas représenté par les autres candidats et leurs programmes. Plutôt que les guerres de pouvoir et d’ego, l’urgence écologique et la justice sociale devraient être aujourd’hui des priorités absolues. Pour progresser réellement sur ces sujets, il est nécessaire de changer la manière de faire de la politique dans la commune et la communauté de communes. En six ans, beaucoup de choses vont se passer sur notre planète, notre ville et notre territoire : nous devons être ambitieux.


N°20 Helene GAUTIER

37 ans
Aide soignante

Lire la description

Je vis sur Bagnères de Bigorre depuis 7 ans avec ma fille. J’adore parcourir ces belles montagnes. Arrivée pour le travail en tant qu’aide soignante, métier que je pratique depuis 2009. J’ai eu le plaisir d’avoir des bouts d’histoire de vie d’époques que je n’ai pas connues. J’ai aussi œuvré dans le milieu forestier, agricole et montagnard en tant que bergère en montagne. Les valeurs que porte BEC m’ont interpellée je suis allée aux soirées café citoyen et j’ai été séduite par le bien que ça m’a fait de participer à une réflexion collective sur des projets qui ont pour but le bien vivre dans la ville que l’on habite. Et bien sûr comment protéger et re-découvrir cette nature qui nous entoure. Le BEC a à coeur d’aider chacun à reprendre sa place dans les décisions futures et porte les valeurs de bienveillance, d’humilité et de communication constructive. Quinze réunions citoyennes ont permis de faire sortir un programme où tout un chacun a participé. Un bel exemple à suivre pour la suite. 


N°21 Gwennaël KIEFFER

35 ans
Électricien

Lire la description

Je suis électricien depuis une dizaine d’années et pongiste depuis près de 30 ans. J’habite Bagnères depuis ma tendre enfance. Je me suis intéressé à BEC parce que je trouve intéressantes les personnes qui composent ce groupe et je me sens proche de l’idée d’une démocratie participative.


N°22 Rose FERRAN

18 ans
Étudiante

Lire la description

Je m’appelle Rose Ferran, j’ai 18 ans et je suis étudiante. Depuis 2016, je vis à Bagnères de Bigorre dans le quartier Sarraméa. Dans un lieu qui vise l’indépendance alimentaire, énergétique, pour se libérer de grandes entreprises qui, aujourd’hui, contrôlent nos modes de vie. Je suis profondément inquiète pour le monde de demain, pour le futur de la planète et le nôtre. La liste BEC, ses idées, son mode d’action ont su me redonner espoir. C’est pourquoi je me suis rapprochée d’eux, et ai rejoint la liste.

BEC est un mouvement favorisant la libre expression des citoyens, leur redonnant le pouvoir, installant une démocratie plus participative et délibérative.


N°23 Hervé CORRE

36 ans
Artisan maçon plâtrier

Lire la description

Les valeurs défendues par le BEC sont présentes depuis de nombreuses années sur le territoire et en particulier à Bagnères-de-Bigorre mais il manquait jusqu’à présent une unité pour les fédérer et leur donner corps.
Défendant moi-même les valeurs de coopération, de fraternité et de respect des principes écologiques dans mon travail d’artisan (rénovation du bâti ancien) et dans mon engagement associatif, il m’a semblé naturel de venir apporter ma pierre à l’édifice en rejoignant le BEC, afin de leur donner la place qu’elles méritent au sein de la municipalité bagneraise.


N°24 Marion CALVES

29 ans
Agricultrice – maraichère

Lire la description

Je suis fraîchement installée sur le territoire où j’ai choisi un lieu pour développer mon activité de maraîchage et transformation végétale. J’ai rejoint BEC car je me retrouve dans leurs priorités et leur mode de fonctionnement.


N°25 Jean-Marc ARAGNOUET

64 ans
Directeur d’école publique à la retraite

Lire la description

J’aime cette ville. J’y suis né, et j’y vis depuis 30 ans. Je me désole de la voir perdre ses forces vives, se dégrader peu à peu et se replier sur elle-même, nostalgique de ce qui ne sera plus. Nos maires successifs se sont contentés de gérer l’existant à la petite semaine, sans vision à moyen ou long terme.Le BEC met en œuvre un projet de démocratie participative, avec comme priorités absolues écologie et justice sociale. Bagnères, sous l’impulsion des jeunes générations impliquées dans le projet, pourrait sortir de sa torpeur, de son immobilisme, et à sa façon, devenir la première ville en transition de la région, ce qui constituerait un modèle extrêmement attractif et attirerait des forces nouvelles. Voilà pourquoi j’ai décidé de m’engager dans ce mouvement, seul capable de mettre fin au déclin en faisant face aux défis du temps présent.


N°26 Maria SOLITO

42 ans
Comédienne

Lire la description

Je ne ferai pas une description de moi-même : mes études, mes voyages, ma
profession … car je trouve compliqué de décrire le chaos ; je pourrais le déguiser mais je n’en ai pas envie.
Je soutiens le mouvement du BEC justement parce que je crois à la nécessité d’une politique qui ne soit pas faite par des portraits séduisants et rassurants mais par des personnes conscientes ; des personnes qui disent NON aux intérêts ravageurs du
capitalisme, qui impulsent une économie locale et écologique pour la santé du
territoire et de ses habitants, et qui ne détiennent pas le pouvoir mais le partagent.


N°27 Jean RONDET

62 ans
Ingénieur agronome

Lire la description

Comme ingénieur agronome, je suis coordinateur de projets européens portant sur l’adaptation des forêts au changement climatique. Selon lui, nos élus ne sont globalement pas conscients de l’urgence extrême qu’il y a aujourd’hui à mettre en place des solutions techniques pour sauver les forêts telles que nous les connaissons. Ces solutions existent mais ne sont pas diffusées par manque de détermination. En étant aux responsabilités, le BEC pourrait agir en faveur des forêts locales et faire de Bagnères une ville pilote en France pour ce sujet essentiel. 


N°28 Pauline MÉLO

24 ans
Graphiste – Webdesigner

Lire la description

Je m’appelle Pauline Mélo, j’ai 24 ans. J’habite Bagnères depuis toujours, j’aime son calme et sa proximité avec la nature et contrairement à beaucoup de jeunes de mon âge, je veux rester ici.
J’ai rejoint le BEC car les personnes qui composent ce groupe et les idées qu’ils véhiculent sont intéressantes.


N°29 Jean-Pierre GIRAUD

73 ans
cadre de l’industrie à la retraite

Lire la description

Mon parcours professionnel m’a fait connaître de nombreux pays, leurs cultures, et assouvir ma passion du monde sous-marin, loisir que j’ai pratiqué de longues années en tant que moniteur-instructeur. J’ai été témoin de la dégradation sournoise des terres et des océans, conséquence des hommes qui conduisent un « progrès » qui saccage, qui ne s’encombre ni de morale ni de finalité … Vivant en famille à  Bagnères depuis une dizaine d’années, impliqué dans le milieu associatif culturel et des auteurs créateurs plasticiens, j’ai rencontré le BEC, mouvement jeune misant sur un avenir équitable, bio, et de partage, qui m’a séduit.


N°30 Sylvie BÉDRÈDE

64 ans
Professeur à la retraite

Lire la description

Originaire des Landes, âgée de 64 ans, j’ai vécu 12 ans à Paris pour mes études et le début de mon exercice professionnel. En 91, je suis venue vivre à Bagnères en tant que kinésithérapeute à l’hôpital, puis j’ai repris les études pour devenir professeure des écoles en 98 et j’ai exercé à Bagnères même jusqu’à ma retraite il y a 2 ans. Après Paris, j’ai grandement apprécié de vivre à Bagnères et d’y élever mes enfants et ce « bien-vivre » des petites villes m’a toujours paru évident, essentiel, mais également fragile. Mon engagement dans la politique locale vient de là, ainsi que de mes convictions écologistes anciennes et profondes. Et mon engagement actuel dans la liste du BEC en est la suite logique, car je suis convaincue que face à l’urgence climatique et aux tergiversations des gouvernements, c’est localement qu’il faut prendre les choses en mains.


N°31 Michel BIBRON

64 ans
Agriculteur et ancien élu de la chambre de l’agriculture et représentant syndical

Lire la description

Lorsqu’il y a 40 ans, je me suis installé paysan, j’étais probablement un utopiste, un idéaliste. Pendant 40 ans j’ai pratiqué un type d’agriculture qui est devenu une référence : l’agriculture paysanne, la transformation et la vente des produits de la ferme ( ce qu’on appelle aujourd’hui les circuits courts ). Maintenant dans le 65, un(e) paysan(ne) sur 3 pratique ce genre d’agriculture.
J’ai rejoint la liste BEC parce que je sais que les utopistes d’hier sont les réalistes d’aujourd’hui. J’ai rejoint la liste BEC parce que les problèmes sociaux et environnementaux sont présents et graves partout dans le monde et nous n’aurons pas une génération pour les résoudre.